La Saint Chronique

le Temps serait venu …

Il n’est pas dans mes habitudes de lire les messages plutôt ‘mystico-pétés’ délivrés par des êtres qui disent les avoir reçu par channeling, mais je ne refuse pas non plus de me laisser séduire par un texte ainsi rédigé et qui parle à mon Être sans que je sache pourquoi … C’est ainsi le cas de ce texte (traduction ‘partielle’ en français d’un texte original en anglais, trouvé sur http://enlighteninglife.com) que je reproduis ici …

… non sans avoir tout d’abord partagé avec vous cet extrait ‘signé’ Omraam Mikhaël Aïvanhov, qui complète merveilleusement bien mon intention dans ce billet ^^ …

On dirait que les diables et les ténèbres de l’enfer ne font pas tellement peur aux gens, alors que la lumière leur inspire la plus grande crainte. Et, dans un sens, c’est tout à fait compréhensible : comme ils sentent au fond d’eux-mêmes qu’ils ont encore besoin de se laisser aller à leurs instincts, à leurs passions, ils fuient cette lumière qui leur montrerait qu’ils mènent une existence médiocre, et parfois même criminelle. Ils ne veulent renoncer à aucune de leurs mauvaises habitudes et ils ne supportent pas ce qui peut leur révéler qu’elles sont, justement, mauvaises. Quand on ne veut faire aucun effort pour s’améliorer, on ferme les yeux, on se bouche les oreilles, et on se persuade qu’on est très bien ainsi.
Tous ceux qui craignent la lumière de la science spirituelle ne savent pas très bien pourquoi, mais ils sentent instinctivement qu’il y a là une menace pour ce qu’ils croient être leur bonheur. Seuls les êtres qui ont le désir sincère de s’instruire, de progresser, cherchent cette lumière qui leur montrera tout ce qu’il y a à améliorer en eux et comment l’améliorer.

[Omraam Mikhaël Aïvanhov]

 

‘Le Temps est venu’ par Jennifer Hoffman, traduction partielle

Dans mes prédictions de 2014, j’avais écrit que la deuxième moitié de l’année serait très différente de la première et cette période débute le 1er juillet. (…)

Juillet ouvrira les portes au changement, relâchant beaucoup d’énergie stagnante et nous invitera à nous engager dans le changement et la transformation que nous avons attendus longtemps. Le moment que nous attendions est arrivé. Tout ce que nous avons à faire, c’est de décider ce que nous allons faire de cette énergie.

La différence entre un changement et une transformation, du point de vue énergétique, est profonde. Lors d’un changement, nous substituons simplement quelque chose pour quelque chose d’autre, comme lorsque nous changeons de vêtements tous les jours. Lors d’une transformation, nous faisons totalement peau neuve, à tel point que les gens qui nous connaissaient ne nous reconnaissent plus. Nous avons cette opportunité actuellement (…)

Cette dernière période n’a été facile pour personne, depuis même le début des années 90. (…)

Plus rien ne nous retient maintenant, à part peut-être l’inconfort d’être soudainement relâchés après une longue période d’emprisonnement. Il nous faudra peut-être un peu de temps pour apprendre à laisser partir nos missions, qui ont été les buts de nos vies, depuis si longtemps (…) Toutes choses recherchent la transformation maintenant et nous n’aurons probablement pas à demander à quel endroit un relâchement est nécessaire, car cela sera très évident, sous forme de situations et relations qui ne seront plus alignées avec nous, ni en résonance.

Nos mains et nos cœurs, si habitués à porter le lourd fardeau de la guérison, sont maintenant prêts à rechercher d’autres voies. Pouvons-nous laisser aller tout ce qui a absorbé le but de nos vies et nos missions et nous permettre de nous engager dans une aventure qui nous apporte de la joie ? Le changement est dans l’air, mais c’est la promesse d’une transformation, au niveau de l’âme, qui est notre nouveau chemin. Si nous voulons être alignés avec cette énergie, nous devrons accueillir cette nouvelle version de nous-même, nous reconnecter avec notre pouvoir, ce pouvoir que nous nous sommes nié, au service de nos missions de guérison, et cela nécessite d’abord une transformation, ensuite l’acceptation des changements que cette transformation apportera. (…)

Ceux qui comptaient sur les autres pour porter le poids de leur souffrance et de leur guérison devront apprendre à compter sur eux-mêmes. Ceux qui ont supporté et même encouragé ce niveau de co-dépendance verront qu’ils n’ont ni le temps, ni l’énergie pour le faire. Le temps du Martyr Guérisseur est terminé, ainsi que l’ère des « Travailleurs de Lumière ». Nous sommes maintenant des « Phares de Lumière », faisant resplendir notre Lumière, à partir de notre propre espace de joie, de paix, d’amour, d’accomplissement et d’abondance, afin que les autres sachent ce que c’est que de vivre à partir d’un endroit où l’être est guéri, entier et complet. Nous sommes de meilleurs guérisseurs lorsque nous rappelons aux autres qu’ils ont du pouvoir, plutôt que de les prendre en pitié. Nous sommes aussi de meilleurs guérisseurs si nous sommes heureux et si nous vivons dans la joie, plutôt qu’en souffrant et en luttant avec de l’énergie qui ne nous appartient pas. La Terre et l’humanité n’a pas besoin de voir notre souffrance, leur besoin est de savoir qu’il y a une alternative et nous pouvons démontrer le portail par lequel il faut passer. (…)

Juillet nous donne l’opportunité de réaliser nos rêves concernant les relations, car cette nouvelle énergie requiert un partenariat, à tous les niveaux, et cela inclut des relations créatrices, aimantes, épanouissantes, romantiques, avec des partenaires qui ont un esprit semblable (non pas des âmes-sœurs, ni des partenaires karmiques) et qui sont prêts à commencer à un niveau égal de complétude et de guérison. (…)

Après des mois et des années d’attente, je pense que le moment est finalement arrivé. (…)

 

Next Post

Previous Post

Postez votre réflexion, on échangera !

© 2017 La Saint Chronique - Un site de La Voie du Présent
Rejoignez-moi sur ma Page Facebook

Free theme by Anders Norén

Revisited by Tita Créations

%d blogueurs aiment cette page :