La Saint Chronique

Quand je suis parmi vous

Quand je suis parmi vous… Arbres de ces grands bois… Dans tout ce qui m’entoure… Et me cache à la fois. Dans votre solitude où je rentre en moi-même… Je sens quelqu’un de Grand qui m’écoute et qui m’aime …

[Sven, juillet 2016]

Cette phrase m’a été transmise via Facebook par une amie à qui elle a fait beaucoup de bien et qui a pensé à moi en la recevant. A ce moment-là, j’étais en balade à cheval dans une forêt et je prenais cette photo…

C’est mon grand refuge : la présence d’un cheval et de la nature tout autour de moi. Les deux vont de pair en moi. Ils résonnent d’un son sourd, profond, ancestral qui gonfle mon espace. Avancer, progresser sur le chemin, à dos de cheval est une posture fondamentale pour moi, comme une identité jamais égalée depuis des décennies, peut-être des siècles.

J’ai souvent pensé à des réminiscences de vies antérieures. Ou serait-ce plus simplement la mémoire collective humaine à laquelle je serais particulièrement sensible ? Au contact des chevaux, je ressens la même mémoire d’éléphant qu’eux ! Il m’est très facile, dans ces forêts épaisses de juillet et ces chemins non encore aplatis et goudronnés, de m’extraire du temps dans lequel je sais être ma réalité, le 21e siècle. Je ne m’extrais pas, je n’y suis pas, je n’y ai jamais été !!

Là où je suis alors, la nuit ne va pas tarder. Au loin, à quelques heures de marche, une chaumière m’attend ou peut-être cette nuit devrai-je encore une fois monter le bivouac et me satisfaire de quelques fruits secs en guise de repas. « Hhhooooo Jolly Jumper…. on va s’arrêter ici, y’a de l’herbe pour toi, un abri pour moi et de l’eau fraîche pour nous. »

 

Next Post

Previous Post

Postez votre réflexion, on échangera !

© 2017 La Saint Chronique - Un site de La Voie du Présent
Rejoignez-moi sur ma Page Facebook

Free theme by Anders Norén

Revisited by Tita Créations

%d blogueurs aiment cette page :