La Saint Chronique

pourquoi les femmes pleurent ‘sans raison’

 

Un petit garçon demanda à sa mère : « Pourquoi pleures-tu ?  » « Parce que je suis une femme, » lui dit-elle.

« Je ne comprends pas », dit-il. Sa maman le prit dans ses bras simplement et lui dit :  » Et tu ne le comprendras jamais. »

Plus tard, le petit garçon demanda à son père : « Pourquoi maman se met-elle à pleurer sans raison ? »

« Toutes les femmes pleurent sans raison », c’était tout ce que son père put répondre.

Le petit garçon grandit et devint un homme, se demandant toujours pourquoi les femmes pleuraient.

Finalement, il se décida à lancer un coup de fil à Dieu. Quand Dieu répondit au téléphone, il lui demanda : « Dieu, pourquoi les femmes pleurent-elles aussi facilement ? »

Dieu dit alors : « Quand j’ai fait la femme, je voulais en faire quelque chose de spécial.

J’ai fait ses épaules assez fortes pour porter le poids du monde, et encore assez douces pour donner du réconfort.

Je lui ai donné une force intérieure pour supporter l’accouchement et le rejet qui souvent vient de ses enfants mêmes.

Je lui ai donné une dureté qui lui permet de continuer quand tout le monde abandonne et de prendre soin de sa famille quand elle traverse la maladie et la fatigue, tout ça sans se plaindre.

Je lui ai donné la sensibilité pour aimer ses enfants, quelles que soient les circonstances (inconditionnellement), même lorsque son enfant lui a fait très mal.

Je lui ai donné la force de soutenir son mari malgré ses défauts et je l’ai fabriquée à partir de sa côte pour protéger le cœur de l’homme.

Je lui ai donné la sagesse de savoir qu’un bon mari ne blesse jamais sa femme, mais qu’il teste parfois sa force et sa détermination à se tenir à côté de lui et, finalement, je lui ai donné des larmes à verser. C’est son pouvoir exclusif à utiliser chaque fois que cela est nécessaire ».

« Vous voyez, mon fils, » dit Dieu, « la beauté d’une femme n’est pas dans les vêtements qu’elle porte, le visage qu’elle a ou la façon dont elle se coiffe.

La beauté d’une femme doit être vue dans ses yeux parce que c’est la porte de son cœur, le lieu où l’amour réside ».

traduction ©Mains Tenant, 13 décembre 2013, c’est la Sainte-Lucie, porteuse de lumière <3

Next Post

Previous Post

Postez votre réflexion, on échangera !

© 2017 La Saint Chronique - Un site de La Voie du Présent
Rejoignez-moi sur ma Page Facebook

Free theme by Anders Norén

Revisited by Tita Créations

%d blogueurs aiment cette page :