La Saint Chronique

le magma qui pulse

 

vous le sentez aussi ?
l’interdépendance qui nous lie tous à tout
ne peut être ignorée sauf si on fait l’autruche
alors les maux les plus divers nous assaillent
au premier rang desquels il y a les angoisses
j’ai des angoisses
et il ne me sert plus à rien de vouloir les relier à ma petite vie personnelle
la Terre de toute part se rebiffe
même sans croire à la prédiction liée au calendrier Maya
qui peut ignorer le fait que ça grince de toute part ?
ça frotte aux encoignures
ça chauffe dans les tréfonds
je ressens physiquement et psychiquement la Terre, la Nature
je n’oublie pas que j’en fais partie intégrante
sans elle, je ne suis rien
à l’image de mon illustration du jour
il existe de grandes surfaces planes sans relief
qui semblent couler des jours heureux
il y a des accidents du terrain qui émergent juste ce qu’il faut
qui font des croche-pied
à ceux qui les ignorent
et il y a des pans entiers de Terre
qui s’érigent face aux vents et aux tempêtes malmenés
mais toujours debout
le grain de sable a-t-il choisi son emplacement ?
peut-il aller contre la Nature
qui lui aura assigné telle ou telle place ?
sur la surface plane ou dans les versants abrupts…
je suis ce grain de sable qui se réveille
tout juste en équilibre entre le vent et le vide
je suis ce grain de sable
qui aurait bien voulu être là en-bas
où tout semble calme et facile
où le vent n’a pas prise
je suis ce grain de sable
qui accepte d’être poussé par le magma central
qui arrête de croire qu’on peut se fondre
dans la multitude indifférenciée
je suis ce grain de sable
dont le cœur bat au rythme de ses voisins
et qui décide aujourd’hui
d’occuper la place que Dame Nature lui a réservée

Mains Tenant, 5 octobre 2011

Next Post

Previous Post

© 2017 La Saint Chronique - Un site de La Voie du Présent
Rejoignez-moi sur ma Page Facebook

Free theme by Anders Norén

Revisited by Tita Créations

%d blogueurs aiment cette page :