La Saint Chronique

Confectionner des perles

C’est toujours en cherchant quelque chose qu’on trouve autre chose, comme un moyen détourné d’apporter un éclairage différent, un détour ou un raccourci, une association d’idées et de ressentis, qui jette une lumière subtile sur les méandres de la compréhension …

C’est aussi cela, la Saint Chronique !

Je vous le livre ( ! ) avant d’entrer dans les considérations pas saintes qui m’ont amenée à cet extrait.

Le soleil envoie la lumière et la vie que la terre, les hommes, les animaux et les plantes absorbent. Nous aspirons la vie et nous rejetons nos déchets, nos impuretés, nos péchés que le soleil transforme et nous renvoie à nouveau sous forme de vie. Cette circulation incessante entre la terre et le soleil existe aussi entre les hommes ordinaires et les Initiés. Ceux-ci recueillent les matières brutes, les transforment et nous renvoient des trésors. Si nous voulons devenir intelligents, ne nous plaignons pas des défauts et des faiblesses que nous voyons chez les autres, mais travaillons à les transformer. En travaillant à transformer les méchancetés et les faiblesses de ceux qui nous entourent, nous travaillons pour le Royaume de Dieu et les Initiés nous accepteront comme disciples; ils nous diront : « Venez avec nous, vous êtes préparés pour nous aider, nous avons besoin de collaborateurs. »

Là, je pense tout de suite aux Anges (gardiens ou pas) qui manquent de travail parce que nous ne faisons plus appel à eux. Ils sont au chômage, et il suffit d’en appeler un pour que dix ou vingt arrivent également à la rescousse, tellement ils sont contents d’être utiles. Je crois que je tiens ça d’Aïvanhov aussi …. Je ne sais plus exactement.

Avant de poursuivre l’extrait, j’aimerais aussi préciser – encore une fois – qu’Aïvanhov n’a lui-même pratiquement rien écrit ! Ses œuvres complètes sont constituées de la retranscription de ses conférences orales. Certaines sont sur Youtube, beaucoup en ont été retirées. J’ai d’ailleurs été très émotionnée de le voir ‘en chair et en os’ sur mon écran, car je m’alimente de ses paroles, totalement librement, depuis la fin des années 80. J’ai toutes ses ‘œuvres complètes’ dans ma bibliothèque. Un cadeau que je me suis offert, mois après mois, volume après volume, pendant ma vie d’étudiante universitaire.

illustration-coquelicot-laStChr-1502

 

Poursuivons …

Certains diront : « Vaincre les difficultés, transformer les méchancetés et les faiblesses des autres, ce n’est pas pour nous et nous ne savons pas ce qu’est l’alchimie. » Mais alors, je demande : comment les huîtres perlières sont-elles parvenues à résoudre cette question ? Il arrive qu’un grain de sable tombe dans une huître, mais comme elle n’a ni mains, ni pieds, ni tentacules, elle ne peut le chasser. Alors, elle commence à réfléchir, à méditer, et c’est là qu’elle devient une grande alchimiste. Elle se met à sécréter une matière dont elle enveloppe le grain de sable et elle le transforme en perle. Vous savez combien on apprécie les perles, et pourtant ce ne sont que des grains de sable enveloppés. Et nous, si nous ne savons pas transformer les obstacles et les difficultés de la vie, c’est que nous sommes moins capables et intelligents que l’huître. Chaque ennemi, chaque difficulté peut devenir une perle dans notre existence. C’est pourquoi les Initiés possèdent beaucoup de perles. Si nous leur demandons comment ils ont fait pour être si riches et pourquoi ils distribuent tant de perles à leurs amis, ils nous répondront qu’ils ont compris la loi qui permet de changer tous les ennemis en amis et toutes les difficultés de l’existence en perles précieuses. Etudiez le travail de l’huître. Vous, vous avez des pieds, des bras, une bouche, des yeux, des oreilles, un cerveau, etc … alors, comment se fait-il que vous n’ayez pas encore découvert le moyen de fabriquer des perles ?

[Omraam Mikhaël Aïvanhov, « L’alchimie spirituelle » dans le tome du même nom, tome 2, 1990, p. 180-181]

Tout ça parce que je cherchais, suite à un début de discussion sur FB à propos d’un sujet sensible (le ‘sexe’ et sa perspective spirituelle), les dires d’Aïvanhov au sujet de la galvanoplastie spirituelle et de la sexualité. J’aime beaucoup son approche de la sexualité. Dois-je rappeler que ce bon monsieur fut des nôtres durant presque tout le XXe siècle ? Omraam Mikhaël Aïvanhov a quitté le vaisseau Terre en 1986, très âgé, et ses premières conférences (elles ne sont pas du tout chronologiques dans les tomes ‘OEuvres complètes’) date des années 30 !!! C’est très très instructif à lire en gardant cela à l’esprit : quel médium !


> Aïvanhov sur La Saint-Chronique < lien vers une liste d’articles

 

Next Post

Previous Post

Postez votre réflexion, on échangera !

© 2017 La Saint Chronique - Un site de La Voie du Présent
Rejoignez-moi sur ma Page Facebook

Free theme by Anders Norén

Revisited by Tita Créations

%d blogueurs aiment cette page :